Senningerberg

RetourSuite

Bâti­ments impor­tants à Sen­ninger­berg

Jusqu’en 1900 approx­i­ma­tive­ment la local­ité de Sen­ninger­berg était fort peu peu­plée. Elle comp­tait moins de 100 habi­tants, 22 maisons et 4 fer­mes dont le Parishof, le Mün­ster­hof, le Fran­zosen­grund et le Höhen­hof. Ce n’est que peu après cette date que la crois­sance con­stante de la pop­u­la­tion s’affirmait. Entre 1900 et 1982 le nom­bre de rési­dents est passé de 95 à 1111.

Station_s

SE_05_SB01_1

La vieille gare de la sta­tion de Sen­nin­gen tout juste avant sa démo­li­tion. Aujourd’hui se trou­ve ici le château d’eau.

La con­struc­tion du “Char­ly” joua un rôle très impor­tant. Ce chemin de fer à voie étroite qui fonc­tion­nait entre 1904 et 1954 sur le tra­jet Lux­em­bourg-Echter­nach facil­i­tait beau­coup la con­nex­ion des habi­tants avec la cap­i­tale. Sen­nin­gen fut dotée de sa pro­pre gare, érigée sur le Sen­ninger­berg.

SE_05_SB09_2

La car­rière Scham­bourg, une car­rière de la local­ité par­mi d’autres. Ses pier­res ont été util­isées pour la con­struc­tion du “Char­ly”.






La local­ité se dévelop­pant rapi­de­ment autour de ce noeud fer­rovi­aire, allait s’étendre sur les enceintes de l’ancienne car­rière “Grom­scheed”. Jusqu’au milieu du 20ième siè­cle plusieurs car­rières y étaient exploitées et beau­coup d’habitants de la région y gag­naient leur pain.

SE_05_SB10_s

En face de la gare démolie, se trou­vait l’hôtel-restaurant “Sta­tion Sen­nin­gen”. Pen­dant des décen­nies elle hébergeait des entre­pris­es de gas­tronomie (p. ex.: “Café Wiltz­ius”, hôtel-restau­rant “Ton­nar”).



Après la sup­pres­sion du “Char­ly”, la gare de la sta­tion Sen­nin­gen fut démolie. Le “Café de la Gare”, par con­tre, s’est main­tenu jusqu’aujourd’hui.

Un autre bâti­ment his­torique était l’auberge “Stom­parm”, qui dans le temps se trou­vait en face de l’ancienne gare. Il est con­sid­éré avoir été la pre­mière mai­son de Sen­ninger­berg.

SE_05_06_SB07_s

La crois­sance de la local­ité exigeait de nou­velles infra­struc­tures: anci­enne et nou­velle tour d’eau.







La crois­sance per­ma­nente de la pop­u­la­tion depuis le début du 20 ième siè­cle a ren­du néces­saire des mesures de mod­erni­sa­tion. En 1916–17 on a implan­té le réseau d’alimentation en eau, une année plus tard l’ancien château d’eau fut érigé. Sur le site de la gare démolie et des anci­ennes voies fer­rées fut amé­nagé le réseau d’eau de la SEBES et con­stru­ite la tour d’eau mod­erne, appelée (à cause de sa forme) “le champignon”.

La chapelle Loret­to

SE_05_SB03_s

La chapelle Loret­to, érigée en 1947 fut trans­for­mée en “salle poly­va­lente” en 2001.

La chapelle Loret­to, sym­bole de l’énergie et de l’engagement des habi­tants, fut con­stru­ite en 1947 à l’initiative du curé Jos Biw­er. La petite mai­son de Dieu, couron­née par un petit  clocher, a été dotée d’une façade de pier­res de grès tail­lées qui for­maient le mur d’un l’ancien lavoir. La petite cloche offerte par Lucien Lam­ort pour la nou­velle chapelle se trou­vait d’abord dans la fab­rique à papi­er de Sen­nin­gen. Le 12 octo­bre 1947 la chapelle “Notre Dame de Loret­to” fut con­sacrée à la sainte patronne des avi­a­teurs et des pas­sagers d’avion.

Il existe encore une chapelle anci­enne dans la rue des  Romains, con­sacrée à la Con­so­la­trice des Affligés. Elle fut érigée en 1911 dans un style  néo­goth­ique  par  Nico­las  Adam .

SE_05_SB05_s

L’ancien bâti­ment sco­laire inau­guré en 1958, sert de jardin d’enfants.


L’ancien bâti­ment sco­laire du Sen­ninger­berg, con­stru­it en 1958 et situé à  côté de  la  chapelle Loret­to vaut  égale­ment le détour. On y a enseigné jusqu’à la con­struc­tion de l’école cen­trale “Am Sand”.





RetourSuite