Paysage traditionnel

ZurückWeiter

Situé à 367 m d’alti­tude, ce site nous offre une vue mag­nifique de la par­tie sud du paysage tra­di­tion­nel de la com­mune de Nieder­an­ven — un paysage par­ti­c­ulière­ment mar­qué par la géolo­gie locale car les for­ma­tions du grès de Lux­em­bourg et du keu­per ont fait naître des formes de ter­rain dis­tinctes et par con­séquent des types d’exploitation adap­tés au ter­rain local. 

A l’ouest, le bord du plateau du grès de Lux­em­bourg est mar­qué par une cues­ta haute d’environ 80 m. D’importantes parois rocheuses mar­quent le pas­sage du grès vers le paysage val­lon­né du keu­per. Les sols sableux et très légers sur sub­strat de grès de Lux­em­bourg sont cou­verts par la forêt du Grünewald qui, avec sa super­fi­cie de 4.500 ha, forme le mas­sif foresti­er le plus éten­du du Lux­em­bourg. Classé mon­u­ment his­torique en 1966, le Grünewald est une impor­tante réserve d’eau potable et sert en out­re de lieu de détente et de loisir. A l’est, sur les couch­es du keu­per, s’étend un paysage ouvert et ter­rassé, mar­qué par des élé­ments attrayants comme  de petits bois, des verg­ers, des bocages et des pelous­es sèch­es. Depuis tou­jours l’homme utilise ce paysage ter­rassé comme pâturage. En début du 19ème siè­cle, on trou­vait quelques vig­no­bles sur les ver­sants ori­en­tés au Sud; les ver­sants sud de l’Aar­nescht étaient  par­ti­c­ulière­ment prop­ices à la viti­cul­ture. Mal­gré leur sit­u­a­tion à la prox­im­ité de la ville de Lux­em­bourg, les paysages de la com­mune de Nieder­an­ven ont su garder intact leur car­ac­tère rur­al et leur charme de paysage tra­di­tion­nel.

ZurückWeiter