Le “Nouveau Quartier” de Hostert

RetourSuite

Quand l’église au cimetière de Hostert devint trop petite pour la pop­u­la­tion crois­sante, on con­stru­it dans le “Nou­veau Quarti­er” de la local­ité, entre 1857 et 1859, la nou­velle église Saint Jean. La bâtisse imposante s’élève au-dessus du “Nou­veau Quarti­er” sur la “Place Grand-Duchesse Char­lotte”. Elle est inté­grée dans un ensem­ble de trois autres bâti­ments, arrangés sous forme d’hémicycle autour de l’église: l’ancienne école, la salle de réu­nion pour asso­ci­a­tions et la mairie.

Un escalier extérieur mène vers l’église néo­goth­ique à tour unique, située sur un ter­rain plus élevé. Le corps non crépi en grès jaune se divise en cinq axes mar­qués par des fenêtres à arc aigu goth­iques. A l’ouest est adjoint un choeur polyg­o­nale.

En 1871, on plaça au-dessus de la porte d’entrée de l’église Saint Jean la stat­ue de saint Cyr­i­aque. Avant cette date, une sculp­ture dorée du Saint avait été placée à l’intérieur de l’église, où on le vénère à l’autel latéral droite. La ker­messe de Hostert (”Jour de Hostert”), qui remonte au pèleri­nage en hon­neur de saint Cyr­i­aque, est con­nue bien en-delà de la local­ité.

Deux fresques d’intérieur qui mon­trent des scènes de la vie de Saint Mar­tin et de Schet­ze­lo le bien­heureux, ont été per­dues à cause de travaux de pein­ture.

Schet­ze­lo le bien­heureux est par­ti­c­ulière­ment vénéré dans la com­mune de Nieder­an­ven. Il vécut au XIIe siè­cle et pas­sa les dernières qua­torze années de sa vie au Grünewald, dans une grande pau­vreté et soli­tude. L’ancien tableau mon­trait la scène dans laque­lle le moine cis­ter­cien Archardus offre sur ordre de l’abbé de Cler­vaux à l’ermite pieux un man­teau le pro­tégeant du froid.

La grotte dans le Grünewald qui abri­tait l’ermite existe encore de nos jours en tant que lieu de vénéra­tion. La fête de Schet­ze­lo le bien­heureux a lieu chaque année le deux­ième dimanche du mois d’août.

Le cen­tre cul­turel Jean-Pierre Glo­den, con­stru­it en 1970, abri­tait la mairie jusqu’à 2006. Jusqu’en 1983 le bâti­ment hébergeait aus­si l’école. Une nou­velle mai­son com­mu­nale a été con­stru­ite à Ober­an­ven et a ouvert ses portes début 2006. Le bâti­ment fut démoli en 2013 pour faire place à un pro­jet d’habitations.

L’ancienne école, qui hébergeait jadis aus­si la poste et l’administration com­mu­nale, est aujourd’hui une salle de réu­nion pour asso­ci­a­tions et le siège d’une suc­cur­sale d’une banque. Au pre­mier étage se trou­ve le siège des “Geschichts­frënn”. Le bâti­ment a été renou­vel­lé en 2013 et sert aujourd’hui de local de réu­nion aux asso­ci­a­tions locales.

L’ancien lieu de ren­con­tre des asso­ci­a­tions sert aujourd’hui de salle de réu­nion du con­seil ecclési­as­tique.

 

 

 

RetourSuite