Approvisionnement en eau potable

RetourSuite

Le nou­veau château d’eau de 40 m érigé en 1974. Sa capac­ité est d’environ 350 m3.

Au début du 20ème siè­cle l’essor économique et l’expansion de la com­mune de Nieder­an­ven impo­saient égale­ment le développe­ment des infra­struc­tures. Ain­si la com­mune dis­pose depuis 1914 d’un réseau d’approvisionnement en eau potable cou­vrant tout son ter­ri­toire.

Le château d’eau et ses réser­voirs souter­rains en phase de con­struc­tion

A Hostert, Sen­nin­gen et Ramel­dan­ge on com­mençait jadis à exploiter quelques-unes des nom­breuses sources et à amen­er l’eau dans les réser­voirs qui furent con­stru­its à cet effet. L’eau pou­vait couler dans le réser­voir com­mun à Nieder­an­ven et Sen­nin­gen et dans celui d’Oberanven ensuiv­ant la pente naturelle.A Hostert, en revanche, l’eau devait être pom­pée (les pom­pes ont été appelées «Wid­der» suite au bruit qu’elles émet­taient) dans les sources situées plus bas que le réser­voir.

Réseau de dis­tri­b­u­tion SEBES

Au Sen­ninger­berg, étant situé sur un plateau, on devait con­stru­ire un château d’eau plus haut. Il était appro­vi­sion­né à par­tir de la sta­tion de pom­page de Hostert. Mais bien­tôt les réserves ne suff­i­saient plus à cause de la crois­sance de la pop­u­la­tion, la con­struc­tion de l’hôtel Sher­a­ton et l’extension de l’aéroport, qui aug­men­taient con­sid­érable­ment la con­som­ma­tion. Le vieux réser­voir a donc été mis hors ser­vice etrem­placé par un nou­veau en 1974. Le nou­veau château d’eau, haut de 40m, est sou­vent appelé «champignon» à cause de sa forme. Il est exclu­sive­ment appro­vi­sion­né d’eau de la SEBES en prove­nance du bar­rage de la Haute-Sûre. Dès 1973 la SEBES (Société des Eaux du Barrage d’Esch-sur-Sûre) a instal­lé des con­duites d’eau et con­stru­it des réser­voirs dans tout le pays. Sen­nin­gen était, avec ses 400 m au-dessus du niveau de la mer, un site idéal pour la con­struc­tion d’un réser­voir. Le nou­veau château d’eau à Sen­ninger­berg se com­pose d’un réser­voir dans la tour et de deux autres sous la terre.

Vue intérieure du bâti­ment. L’eau monte, à une pres­sion de 11 bars, par la con­duite SEBES dans le réser­voir de la tour.

L’Ancien château d’eau, mis hors ser­vice, pou­vait con­tenir env­i­ron 80 m3 d’eau.

Le château d’eau appro­vi­sionne Sen­ninger­berg, Sandweil­er et l’aéroport, les réser­voirs souter­rains appro­vi­sion­nent en par­tie la Ville de Lux­em­bourg. En cas de besoin, les autres local­ités de la com­mune reçoivent de l’eau de la SEBES pour com­plé­menter l’eau de la source.

La vieille gare a dû céder sa place pour la con­struc­tion du nou­veau château d’eau.

Après la désaf­fec­tion de la voie fer­rée Lux­em­bourg-Echter­nach en 1957, la gare «Sta­tion Sen­ninger­berg» fut démolie. L’auberge en face de la gare a été con­servée jusqu’aujourd’hui. Actuelle­ment on y trou­ve le café «Charly’s Gare».

L’auberge «Hôtel de la Sta­tion» — aujourd’hui le café «Charly’s Gare»

RetourSuite