Géologie

RetourSuite

AA-01

La géologie des environs

AA-04

Vue de l’Aarnescht vers le “Grünewald”.

La région de Nieder­an­ven se dis­tingue par un change­ment abrupt du sous-sol géologique. Ce change­ment de couch­es du Grès de Lux­em­bourg au Keu­per est repérable à l’oeil nu sur le ter­rain et il est respon­s­able de l’aspect car­ac­téris­tique du paysage.

AA-03

L’Aarnescht au milieu du paysage acci­denté.

 

 

Le Grès de Lux­em­bourg (li2) forme un haut plateau cou­vert d’une futaie naturelle dans ce lieu: la hêtraie. Vers l’est, le haut plateau est lim­ité par la tran­si­tion abrupte vers le Keu­per (km3), sur les couch­es duquel s’étend un paysage ouvert légère­ment ond­uleux et cul­tivé depuis tou­jours par les hommes.

La géologie de l’Aarnescht

AA-05

Couch­es géologiques
km1: Marnes à pseudo­mor­phoses de sel
km2: Grès à roseaux
km3: Marnes à marno­lites com­pactes
ko2: Rhé­tien
ku: Keu­per inférieur
li1: Couch­es à Psilo­ceras planorbe
li2: Grès de Lux­em­bourg
mm: Marnes gyp­sifères
mo1: Couch­es à Entro­ques
mo2: Couch­es à Cératites

Le pro­fil géologique nous mon­tre que le sous-sol de l’Aarnescht se com­pose presqu’entièrement de Marnes à marno­lites com­pactes. Il s’agit d’une roche qui s’est for­mée au méso­zoïque il y a à peu près 200 mil­lions d’années, donc pen­dant la péri­ode où évolu­aient les grands rep­tiles (p.ex. les saures). Au cours de ces mil­lions d’années, dif­férentes couch­es ont été déposées sur les marnes à marno­lites com­pactes. Ces couch­es sont: les marnes rouges du rhé­tien (ko2), les couch­es gris­es à Psilo­ceras planorbe (li1) ain­si que le Grès de Lux­em­bourg jaune (li2). Les couch­es recou­vrent encore les marnes à marno­lites com­pactes seule­ment dans la par­tie la plus au nord de l’Aarnescht et les pro­tè­gent ain­si de l’érosion. Dans le reste de l’Aarnescht, le vent et l’eau ont érodé ces couch­es épaiss­es au fil du temps. Les marnes à marno­lites com­pactes s’en retrou­vent de nou­veau exposées.

Marnes à marnolites compactes

AA-06Les marnes à marno­lites com­pactes sont des roches argileuses et épaiss­es, qui s’effritent rapi­de­ment en frag­ments à arêtes vives. Ceux-ci peu­vent alors être facile­ment emportés par le vent et l’eau et déposés à d’autres endroits.

Lors d’une prom­e­nade dans l’Aarnescht, on peut tomber sur des endroits dégagés par l’érosion. On y recon­naît la couleur grise car­ac­téris­tique des marnes à marno­lites com­pactes.

 

RetourSuite