La chênaie-charmaie

RetourSuite

La chênaie-charmaie

La plus grande par­tie des forêts de l’Aarnescht est du type ”chê­naie-char­maie”. La hêtraie et la chê­naie con­stituent les 2 types de forêt les plus impor­tants du Lux­em­bourg. La chê­naie pousse naturelle­ment entr’autres sur les marnes lour­des du Keu­per (qui se trou­vent aus­si dans l’Aarnescht) dans le ”Gut­land”. Par endroits le hêtre domine, dû au fait que, dans le temps, le chêne était sou­vent util­isé comme bois de con­struc­tion.

Les car­ac­téris­tiques de la chê­naie sont: la diver­sité des espèces d’arbres, d’arbustes et des herbacées ain­si que la strat­i­fi­ca­tion de la forêt. La richesse en arbustes et herbacées est due à la struc­ture ouverte de la forêt, qui per­met à la lumière solaire de pénétr­er jusqu’au sol.

L’ancienne forme de gestion: le taillis sous futaie

Le tail­lis sous futaie est un mélange de futaie et de tail­lis. Quelques chênes et hêtres sont con­servés comme baliveaux jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de l’abattage. Leurs fruits ser­vent à l’engraissement des porcs et les troncs comme bois de con­struc­tion.

Le tail­lis est le résul­tat de rejets de souche. C’est la for­ma­tion de nou­velles pouss­es à par­tir de la racine après l’abattage d’un arbre. Le but de cette ges­tion est la pro­duc­tion de bois de chauffage et d’écorce pour tan­ner le cuir.

La chênaie thermophile

A l’ouest, où la sur­face est forte­ment exposée au soleil, la vari­ante ther­mophile de la chê­naie est située devant la chê­naie-char­maie. Cette vari­ante ther­mophile est extrême­ment rare et se dis­tingue par la présence du chêne pubes­cent. Les nom­breuses espèces d’orchidées et l’alisier tormi­nal sont typ­iques pour ce type de forêt.

AA-74bAlisi­er tormi­nal
Sor­bus tormi­nalis
AA-74a Chêne pubes­cent
Quer­cus pubes­cens

Couche supérieure

Le chêne, grand arbre dom­i­nant, a besoin de beau­coup de lumière.

La couche herbacée

Elle héberge beau­coup de fleurs à flori­son pré­coce qui, au début du print­emps, prof­i­tent des rayons du soleil touchant le sol et de la chaleur y pro­duite pour s’éclore avant le bour­geon­nement dans les couronnes des arbres.

AA-75xFicaire fausse renon­cule
Ranun­cu­lus ficaria
AA-75 Cépha­lan­thère à grandes fleurs
Cepha­lan­thera dama­so­ni­um
AA-76Primevère offic­i­nale Prim­u­la offic­i­nalis AA-77Bois joli
Daphne mez­ereum

RetourSuite