Eclaircie

RetourSuite

Le but de l’exploitation du Grünewald dans le cadre d’une exploita­tion forestière proche de la nature est entre autres la for­ma­tion de peu­ple­ments forestiers sains, sta­bles et de grande valeur économique. On essaie d’atteindre ce but à l’aide d’interventions pré­cis­es lors de l’entretien du jeune peu­ple­ment et par une éclair­cie sélec­tive.

L’entretien du jeune peuplement

Lors de l’entretien du jeune peu­ple­ment, on influ­ence la con­cur­rence mutuelle des arbres d’un peu­ple­ment foresti­er en faveur des espèces d’arbres souhaita­bles et de bonne qual­ité après avoir entretenu et assuré la régénéra­tion naturelle respec­tive­ment les cul­tures. Les arbres non souhaités, endom­magés ou malades doivent être abat­tus (procédé de sélec­tion négatif), les espèces d’arbres rares par con­tre, doivent être soutenues et les espèces d’arbres pio­nnières et de forêts mixtes doivent être con­servées.

Eclaircie sélective

10_GW_DF (7)

Pro­cédé de sélec­tion posi­tif
Le fores­tier mar­que deux arb­res qui repré­sen­tent un obst­a­cle à un arbre d’avenir (mar­qué d’une bande verte). Les arb­res mar­qués par une croix sont abat­tus lors de la pro­chaine éclair­cie.

Avec la réduc­tion de troncs, l’éclaircie effec­tuée par procédé de sélec­tion, con­tin­ue de façon con­séquente ce qui fut com­mencé par l’entretien du jeune peu­ple­ment. Dès qu’on remar­que quels arbres ont une chance d’atteindre le diamètre de tronc exigé dans une qual­ité aspirée (arbres d’avenir), ces arbres sont soutenus et favorisés dans leur développe­ment par une sélec­tion pos­i­tive à éclair­cie appro­priée. Ces arbres vitaux, sta­bles, de bonne qual­ité et d’une forte crois­sance doivent grandir de façon sta­ble et saine et avec, autant que pos­si­ble, de forts accroisse­ments pour ain­si attein­dre une grande valeur. Les arbres qui gènent l’arbre de sélec­tion dans son développe­ment et son expan­sion, doivent être abat­tus. Ces arbres sont mar­qués par le foresti­er.

 

10_GW_DF (1)

Pro­cédé de sélec­tion néga­tif
Lors de l’entretien d’une forêt jeune un ouvri­er des Eaux et Forêts enlève un hêtre mal for­mé (tronc en forme de four­che).

Le suc­cès de l’entretien de la forêt peut être mis en dan­ger par des dom­mages du sol, des dom­mages subis par le débardage ou par l’abattage. Pour cette rai­son, ces dom­mages doivent être dimin­ués par un abattage ménageant le peu­ple­ment, un débardage ménageant le sol foresti­er (entre autres en util­isant des chevaux) et un amé­nage­ment con­séquent des peu­ple­ments.

 

Principe de l’éclaircie

En enl­e­vant régulière­ment le bois d’éclaircie, les arbres vitaux et sains (arbres d’avenir) sont soutenus de manière pré­cise.

10_GW_DF (3)

Avant l’éclaircie

10_GW_DF (4)

Après l’éclaircie

10_GW_DF (5)

La mobi­li­sa­tion de chevaux lors de la récolte de bois pro­tège le sol fores­tier et les arb­res restants du peu­ple­ment. Des dégâts cau­sés par le débar­dage sont évités en grande par­tie.

10_GW_DF (6)

Bûche­ron lors de l’abattage d’un hêtre

RetourSuite