Place du village et moulins

RetourSuite

La rue prin­ci­pale “rue Ande­thana” d’autrefois

Le vieux vil­lage d’Oberanven est un vil­lage-rue typ­ique avec la “rue Ande­thana” comme rue prin­ci­pale, qui est par­al­lèle au ruis­seau “Staflick” (encore appelé ruis­seau de Hostert).

La place du vil­lage d’Oberanven avec le meule érigé en l’honneur de notre his­to­rien local Emile Erpeld­ing.

Un vil­lage-rue est car­ac­térisé par l’absence d’un cen­tre et d’une place du vil­lage. En 1997, à l’occasion de la démo­li­tion d’une mai­son sise à l’intersection de la “rue du Coin” et de la “rue Ande­thana”, on a amé­nagé un espace vert qui pou­vait dès lorsrem­plir la fonc­tion de place cen­trale. Y ont été mis en place un abribus, des chemins et des bancs ain­si qu’un mon­u­ment érigé à la mémoire de Emile Erpeld­ing qui fut un des his­to­riens locaux et chroniqueurs les plus impor­tants du Lux­em­bourg.

En 1988, Emile Erpeld­ing a reçu pour ses mérites dans les domaines de l’étude de la cul­ture régionale et de la lin­guis­tique le “Rhein­land­taler” des autorités régionales de Rhé­nanie. Emile Erpeld­ing fut con­nu au-delà des fron­tières pour son oeu­vre “Les moulins du Lux­em­bourg”.

Les moulins à Oberanven

A Ober­an­ven fonc­tion­naient qua­tre moulins, situés les uns proches des autres, qui étaient ali­men­tés par l’eau du ruis­seau de Hostert (Staflick): le moulin Wern­er (égale­ment moulin banal d’Oberanven), le moulin Kin­nen, le moulin Zammesch et le moulin à scie.

Au cours des siè­cles, ils mar­quaient l’aspect du vil­lage et déter­mi­naient la vie économique des vil­la­geois. Les étab­lisse­ments exerçaient les fonc­tions dif­férentes suiv­antes: moulin à céréales, moulin à papi­er ou moulin à bois.

Les fonc­tions des moulins pou­vaient être adap­tées et les bâti­ments pou­vaient être agran­dis selon la sit­u­a­tion con­jonc­turelle.

Moulin Werner

Le “moulin Wern­er”, égale­ment appelé “Wer­neschmillen”, est con­sid­éré comme ancien moulin banal d’Oberanven.

Son orig­ine remonte au moins jusqu’à l’année 1605. A l’époque, la pro­duc­tion dépendait d’un seigneur qui oblig­eait le meu­nier d’être à son ser­vice.

De 1824 à 1842, avant d’être retrans­for­mé en moulin à mou­ture, le moulin à céréales fut trans­for­mé en moulin à papi­er. Il rem­plis­sait la fonc­tion de mou­ture de céréales jusqu’aux débuts des années 30 du 20ième siè­cle.

Moulin Zammesch

Le moulin Zammesch, fondé en 1797 en tant que moulin à farine, a reçu son nom de la famille Zim­mer, qui habitait la pro­priété Zammesch jusqu’en 1729. En 1811, le moulin fut trans­for­mé en moulin à papi­er et fonc­tion­na en tant que tel jusqu’à la deux­ième moitié du 19ième siè­cle. Par après, le moulin servit jusqu’à la ces­sa­tion des activ­ités dans les années 30 du siè­cle dernier à la mou­ture de céréales.

L’ancien moulin Kin­nen

L’ancien moulin à scie

L’ancienne pro­priété de la famille Feltz

RetourSuite