Sol et climat

RetourSuite

Le sol dans l’Aarnescht

AA-07

Car­ac­téris­tique d’un sol argileux.
En péri­ode de sécher­esse il est fis­suré — après la pluie il peut être for­mé facile­ment avec les mains.

Le sous-sol de l’Aarnescht, con­sti­tué de marnes à marno­lithes com­pactes, s’effrite facile­ment. Il a don­né nais­sance à des marnes qui se com­posent prin­ci­pale­ment de cal­caire et d’argile. Ce type de sol, locale­ment appelé ”Gritt”, se car­ac­térise par:

  • sa pau­vreté en sub­stances nutri­tives
  • sa teneur extrême­ment faible en humus
  • son arid­ité
  • sa grande capac­ité d’emmagasiner la chaleur

Teneur élevée en argile

AA-08

Gritt”; le type de sol prépondérant dans l’Aarnescht

La teneur élevée en argile provoque une forte fis­sur­a­tion des sols quand les étés sont secs. Après une pluie, le sol cepen­dant se gon­fle rapi­de­ment de sorte que les fis­sures dis­parais­sent. L’eau néces­saire à la crois­sance des plantes ne peut plus s’infiltrer dans le sol et s’écoule à sa sur­face. Les jeunes pouss­es ont des dif­fi­cultés à sur­vivre et les plantes met­tent beau­coup de temps à colonis­er ce sol.

”Griechten”

AA-09

Rigoles d’érosion

Les pelous­es demi-sèch­es sont pourvues de rigoles d’érosion bien pronon­cées. Lors de fortes pluies, l’eau s’écoule par de petites rigoles for­mées pen­dant les temps de sécher­esse. Le sol en est emporté peu à peu. Au fil du temps, les petites rigoles s’agrandissent, s’approfondissent et s’unissent en fos­sés à forte pente. Ces fos­sés sont appelés locale­ment ”Griecht­en”.

Un climat spécial

AA-10

Le cli­mat sec et chaud, l’odeur des plantes et le bour­don­nement des insectes con­fèrent à l’Aarnescht un car­ac­tère méditer­ranéen.

L’Aarnescht est car­ac­térisée par un cli­mat par­ti­c­ulière­ment sec et chaud qui exerce son influ­ence sur l’aspect du paysage à toutes les saisons. La forte inso­la­tion des pentes sud et sud-ouest les échauffe forte­ment et les dessèche en été. Au print­emps, la neige sur les pentes ensoleil­lées et exposées au sud et sud-ouest de l’Aarnescht fond plus rapi­de­ment qu’ailleurs.

 

RetourSuite