Préhistoire

Venant de la Cham­pagne et de la Moselle, les hommes de l’âge de la pierre pénétrèrent jusque dans la région du grès de Lux­em­bourg dont les ravins et cav­ernes leur offraient une pro­tec­tion sûre.

Sur la par­tie nord-est du Grünewald, à la lisière de la com­mune de Nieder­an­ven — près de la route nationale qui relie Lux­em­bourg à Echter­nach — sur les ter­res appelées “Wae­len”, se trou­ve une clair­ière peu­plée par les hommes depuis des mil­liers d’années. Plus de 1000 armes et usten­siles dif­férents y furent trou­vés, objets que des chas­seurs, des pêcheurs ou des pâtres de l’âge de la pierre avaient lais­sés der­rière eux dans leurs habi­ta­tions ou leurs campements.

De 1990 à 91, des fouilles effec­tuées dans un champ de sépul­ture com­posé de plusieurs tumuli, au lieu-dit “Staekaul”, près du ter­rain de foot­ball de Hostert, ont per­mis de met­tre à jour des vas­es en céramique, des anneaux en bronze, des bijoux en ambre et même une broche en or. Les archéo­logues des Musées de l’Etat situent les objet trou­vés à l’époque de la Tène, entre 400 et 500 ans avant Jésus-Christ.